Asalm.fr » Administratif » Peut-on assurer légalement un scooter sans BSR ?

Peut-on assurer légalement un scooter sans BSR ?

Le permis de conduire a été toujours synonyme d’engins surtout quand il s’agit d’un engin pour se déplacer comme un scooter et ça va de pair pour son assurance. Afin de pallier tous les risques qu’un conducteur peut rencontrer, on opte pour la protection de son matériel en cas de dégâts. Tout est valable quand on a un permis de conduire ou à la limite un brevet de sécurité routière (BSR). Cependant, dans cet article, nous parlons du cas où le BSR n’est pas détenu par un conducteur de scooter, est-il possible de garantir son assurance ?

Réglementation concernant l’assurance pour scooter sans BSR

Avant d’opter pour une assurance scooter sans BSR, il est utile de réviser ce que la loi stipule à son propos. En fait, il existe 3 situations en relation directe avec la date de naissance des conducteurs, à savoir :

  • ceux qui sont nés avant le 31 décembre 1987 ;
  • ceux qui sont nés après le premier janvier 1988 ;
  • ceux qui viennent de fêter leurs 14 ans.

Pour les conducteurs nés avant le 31 décembre 1987, ils peuvent avoir recours à l’assurance de leur scooter sans avoir ni permis ni BSR. Alors que, pour ceux qui sont nés en janvier 1988, ils peuvent assurer leur scooter tout en ayant un BSR ou à la limite un titre équivalent reconnu en France. Quant aux nouveaux conducteurs qui n’ont pas encore dépassé les 14 ans, ils sont dans l’obligation d’obtenir un permis de conduire AM avant d’assurer leurs scooters. Ce dernier est différent du BSR, par le nombre d’examens à passer par le candidat. Ce qu’on comprend ici, c’est qu’il est tout à fait légal et possible d’assurer son scooter même sans BSR car toutes les compagnies d’assurance l’admettent.

Savoir choisir son assurance scooter sans BSR

Tout le monde sait que conduire un véhicule à deux-roues est très vulnérable, d’où l’intérêt de bien choisir son assurance pour scooter. Pour cela, on conseille souvent d’opter pour une assurance deux-roues tous risques. Cette dernière a plusieurs garanties notamment la garantie vol/incendie, il faut juste veiller à ce que le contrat d’assurance comprenne les accessoires du scooter pour qu’ils soient intégralement remboursés en cas d’incidents. La deuxième garantie correspond au dommage tous accidents qui couvre le conducteur qu’il soit responsable de l’accident ou pas. L’assurance scooter sans BSR deux-roues tous risques garantit assistance et dépannage de ses clients où chacun des assurés est reconduit chez lui en cas de problèmes avec une prise en charge de la panne.

Mettons le point sur un accident responsable, dans ce cas, le conducteur bénéficiera d’une couverture plus large que celle au tiers mais sous certaines conditions, telles que ne pas être sous l’emprise de l’alcool car ceci peut éliminer la prise en charge des dégâts par l’assureur, voire résilier le contrat d’assurance. Or, dans le cas d’une conduite responsable, les assurés seront entièrement protégés par l’assurance tous risques. Une fois avoir choisi son assurance, il faut se présenter auprès d’une compagnie, muni de sa carte d’identité entre les mains et la carte grise du scooter (ou certificat d’immatriculation). Par contre, il est illégal de chercher à assurer son véhicule alors qu’il n’est pas immatriculé.